Nirina, 24 ans, chanteuse et étudiante en droit - WoWo Magazine
3119
post-template-default,single,single-post,postid-3119,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Nirina, 24 ans, chanteuse et étudiante en droit

Future chanteuse à succès, Nirina, 24 ans, étudiante en droit, est passionnée par le domaine artistique. Si vous ne la connaissez pas encore, vous allez bientôt avoir l’occasion de l’entendre partout ! C’est une de nos crowdfundeuses que vous pouvez aider ici

Depuis sa plus tendre enfance, malgré une vie pleine d’embûches, Nirina a comme plus grand rêve de devenir une chanteuse accomplie.

À 8 ans, plein de rêves et d’ambitions, elle perd tous ses repères. Sa vie bascule lorsqu’elle a vu son père poignarder sa mère. Placée dans un orphelinat, ballottée d’un foyer à l’autre, son éducation et sa stabilité émotionnelle ont été fortement bousculées.

18 ans et indépendante

Malgré toutes ses difficultés, Nirina ne s’est jamais découragée. Ce parcours tumultueux lui a permis de comprendre qu’elle mérite le meilleur. Elle décide donc de s’engager dans des études du 2e et du 3e degré secondaire par la voie du Jury Central. Elle n’avait pas assez de moyens financiers pour suivre des cours dans une école préparatoire aux examens du jury central.  Nirina décide donc d’étudier en autodidacte pour passer son jury. Ses efforts et ses sacrifices ont finalement payé, car elle a pu obtenir son diplôme CESS et ce, avec grande distinction.

Suite à cela, elle entame des études de droit où elle excelle. Elle remporte plusieurs prix notamment celui du meilleur résultat et celui du meilleur travail d’études.

 

Voyager pour mieux se retrouver

 L’un de ses plus grands rêves était de partir aux USA. À la fin de ses études, elle envisage de réaliser un stage dans un cabinet d’avocat aux États-Unis. Malheureusement pour raisons administratives , elle n’a pas pu entrer aux usa et a du revenir en Belgique. Femme déterminée, elle n’abandonne pas pour autant et recommence les démarches. Tout se passe bien cette fois-là, elle a pu repartir aux États-Unis pour faire son stage dans un cabinet d’avocat anglophone spécialisé dans la représentation des enfants vivant des situations familiales compliquées. Un parcours similaire à ce qu’elle a vécu. Seule sur place, parlant très peu l’anglais, elle a affronté ses limites et réussit le stage avec brio et une note de 19/20  ! Elle a montré qu’il est possible de s’en sortir et de vivre sa vie à sa guise malgré un passé douloureux et difficile.

En parallèle de ses études, pour subvenir à ses besoins, elle entame une carrière artistique en guise de job d’étudiant, professeur de danse, membre dans des compagnies de danse, choriste, mannequin en agence. Elle a aussi dansé pour des stars de la musique. On a pu la voir dans un clip de Gyptian et sur scène au coté de Booba. Elle a également dansé pour d’autres événements tels que la coupe du monde de 2004 au stade Roi Baudouin.

Un CV bien rempli qui la lance dans le domaine de l’événementiel, de l’horeca, de la vente et du social.

Un objectif atteint et un rêve à accomplir !

« Mon rêve d’enfant de devenir chanteuse ne me quitte pas. Je n’ai jamais perdu ma flamme artistique. Aujourd’hui, je me consacre prioritairement à ce qui me tient le plus à cœur, mon projet musical. »

Les études terminées, il est temps pour Nirina de se consacrer pleinement à sa passion ! Déterminée et ambitieuse, elle met corps et âme dans son tout nouveau projet musical. Ce rêve était toujours en elle. Mais il a été freiné face aux doutes et aux opinions des autres sous prétexte que le milieu musical n’était pas un vrai métier. C’est d’ailleurs pour ça que Nirina a assuré ses arrières en faisant d’abord des études de droits avant de se projeter dans la musique.

Lorsqu’elle est partie pour l’Amérique du Sud, où elle a côtoyé des milieux défavorisés, elle a clairement ressenti qu’elle était une privilégiée et qu’elle avait de la chance de pouvoir vivre ses rêves. Malgré son passé, Nirina a compris qu’il était désormais temps qu’elle se consacre à sa passion. C’est donc aussi pour ces jeunes filles-là, celles qui n’ont pas l’opportunité de réaliser leurs rêves, que Nirina a décidé d’affronter ses peurs et de se lancer dans une carrière musicale.

 À travers la musique et ses chansons, ce qui est le plus important pour elle, c’est l’envie de toucher le public grâce à sa voix et de partager son histoire en chanson qui comptent le plus.

 « J’ai chanté devant des gens pour la première fois et j’ai pu me laisser envahir par mes émotions, j’ai senti que mon public vivait la même chose que moi et je me suis dit c’est ça que je veux faire. »

Ce qu’il faut éviter quand on se lance ?

 Pour Nirina, plaire à tout le monde c’est prendre le risque de se perdre. Il est donc primordial de rester soi-même et de respecter son rythme.

Il ne faut pas non plus se déconnecter de sa joie, ni trop penser ou encore vivre dans le passé. N’ayez pas peur du changement et cessez de vous comparer aux autres, car c’est une manière de se dévaluer.

Premier cover déjà sorti !

Nirina a sorti son premier cover le 1er juin. Sa reprise de « Ain’t no sunshine » de Bill Whiters est tout simplement enivrante. Vous pouvez l’écouter ci-dessous.

 

 

 

« Quoi que tu rêves d’entreprendre commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir et de la magie » J.W. von Goethe.

Soutenez le rêve de Nirina sur WoWofunding.com

Nirina fait appel à votre soutien pour financer son projet. Elle a besoin d’une installation « home studio » et de s’entourer d’une équipe professionnelle ! Contribuez alors ce beau projet sur WoWoFunding.com et participez à sa réussite !

Letizia G.
web@wowocommunity.com
No Comments

Post A Comment