Lolly Wish la diva burlesque belge - WoWo Magazine
3188
post-template-default,single,single-post,postid-3188,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Lolly Wish la diva burlesque belge

Lolly Wish est une femme aux multifacettes, diva boudoir pour le crazy horse, effeuilleuse burlesque, agent et directrice artistique, coache … la jeune femme se définit avant tout comme une maitresse de cérémonie ! Mais malgré cette apparence très glamour et sûre d’elle, c’est une femme avec ses failles et ses doutes. Découvrez son parcours inspirant qui l’a mené jusqu’à la cause féminine qu’elle défend via son métier atypique de diva du burlesque.

 

« On pense souvent que les femmes fortes et qui ont du caractère sont intouchables, mais il est évident que non. Nous avons toutes notre lot de défaites… »

Une vocation artistique et un duo burlesque

Dès son plus jeune âge, Lolly a décidé de devenir chanteuse. C’était dans les années 80, un rêve qui sortait de l’ordinaire. Alors que les petites filles voulaient devenir médecins, fleuristes, ou maitresses d’école. Lolly, elle, voulait être une actrice !

Depuis ce moment, Lolly a tout fait pour atteindre son but, cours de chant , de danse et d’acting avec en parallèle un job de vendeuse en boutique de luxe. Sa carrière a démarré via un casting pour un cabaret de type « berlinois ». Lors de cette période, elle a rencontré Georges, son partenaire de scène actuel. Ils ont continué ensuite leur chemin ensemble pour former un duo glamour connu en Belgique et en France.

Puis un jour, la chanteuse a été sollicitée par le Crazy Horse pour une revue en collaboration avec Chantal Thomass afin d’interpréter la chanson « striptease moi ». C’est suite à l’enregistrement du titre en studio, que Lolly a rencontré la directrice artistique du Crazy horse, Andrée Deissenberg, celle-ci lui a alors demandé de travailler pour elle. C’est à ce moment que le rêve de Lolly Wish au Crazy Horse en duo avec Georges a démarré…

L’humain et la cause féminine

Ce n’était pas suffisant pour Lolly, il lui manquait quelque chose. Elle ressentait le besoin d’un équilibre entre son désir d’être showgirl et le côté social et humain. Elle voulait aller plus loin que les paillettes. C’est ainsi qu’avec évidence, elle se tourna vers la cause féminine.

« Les femmes pensent que le bien-être, c’est se sentir belle et n’avoir aucun complexe. Se sentir la meilleure des mères, la meilleure des épouses, des patronnes, des employées. Mais en fait, le bien-être, ce n’est pas ça ! C’est justement oser accepter qu’on n’est pas la meilleure mère, la meilleure épouse, qu’on n’a pas le plus beau physique. C’est une histoire d’acceptation et c’est dès qu’on a compris cela que le bien-être commence. »

Comme toutes les femmes, Lolly n’a pas le physique dont elle rêve, elle a des complexes, mais elle a réussi à être en osmose entre son cœur, son corps et sa tête. Pour elle, la notion de perfection n’existe pas : « il n’y a pas une femme sur terre qui peut dire ça »

Apprendre la confiance en soi aux femmes qui se dévalorisent

Depuis 9 ans Lolly est coache. Elle a commencé par des workshops burlesques dans la région namuroise d’où elle est originaire. Mais lors de ces workshops, elle a vite remarqué que les femmes qui y venaient n’avaient pas confiance en elles, ne savaient pas marcher en talon, n’osaient pas se déshabiller, etc. C’est face à cette constatation que l’effeuilleuse a décidé d’adapter ses workshops en coaching sur la confiance en soi. À base de cours de postures, maintien, marche, élégance, ainsi que d’exercices qu’elle définit comme « électrochocs », elle apprend aux femmes à se ré-approprier leur corps et ainsi, pouvoir se lancer dans le burlesque par après, si elles le désirent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lolly Wish (@goldwish) le

Lolly femme d’affaire

Lolly Wish gagne sa vie via plusieurs canaux : des bookings dans l’évènementiel, le Crazy Horse à Paris, ses coachings, mais elle n’est pas rémunérée pour tout ce qui est artistique et productif, telle que sa communication, ses réseaux sociaux, son administratif, etc. C’est surtout son autopromotion qui lui demande le plus d’investissements financiers. Par exemple, pour la production de ses vidéos et shooting promotionnels.

Une femme qui s’inspire des femmes

Sa première source d’inspiration est la femme, toutes les femmes ! C’est aussi son combat, plus particulièrement leur bien-être. Pour elle, le féminisme d’aujourd’hui ne ressemble pas au féminisme d’antan. Maintenant les féministes ce sont des femmes libérées ( Beyonce, Kardashian, Nicki Minaj,…), qui font ce qu’elles veulent sans se soucier du regard et des opinions des autres. Cette libération ne plait pas à toutes les femmes qui crient parfois au scandale. C’est là, où le bât blesse !

Pour Lolly : tant que les féministes ne vont pas toutes vers un même but ça ne fonctionnera pas. « Ma vision du féminisme c’est une armée de femmes qui vont toutes dans le même sens, sans se tirer dans les pattes, sans disputes entre femmes, entres les différents mouvements, etc. »

Ses 3 clés du succès

Les 3 clés de Lolly Wish sont : oser être qui on est, l’assumer et profiter de la vie.

S’assumer est pour certaines difficile, mais une des solutions est de faire de ses défauts une force, une qualité. Le Body Positive est d’ailleurs une des mouvances actuelles les plus trendy, faire des ses défauts des atouts de beauté, que l’on soit grosse, mince, de couleur, avec un handicap, très mince, très grosse, etc. Les directeurs de marketing doivent mettre en avant dans les médias ces différences, cette variété de « défauts » et différences. Comme Winnie Harlow, que Lolly apprécie beaucoup et a eu la chance de rencontrer!

Derrière son apparence soignée de diva du burlesque, Lolly Wish est comme toutes les femmes ! La cause féminine lui tient à cœur et elle désire vraiment aider les femmes à prendre confiance en elles. D’ici 1 an, si tout va bien, elle ouvrira une école de bien-être et féminité. Elle travaille aussi actuellement sur un très gros projet secret, qui sera lancé d’ici 2 mois pour lequel elle est directrice artistique. 
Mais son actualité, c’est surtout la sortie de son album « Jamais assez » ! Disponible entre autres sur Amazon. Vous la retrouverez aussi dans notre magazine papier de juillet qui est en préparation ainsi que lors de notre event WoWo Academy Women Entrepreneurs en septembre.

Pour rencontrer Lolly en septembre, cliquez sur l’image ci dessous:

Retrouvez nos autres WoWo’s de la semaine ici

Letizia G.
web@wowocommunity.com
1Comment

Post A Comment