La WoWo de la semaine, Édith Lassiat, coache, auteure et conférencière internationale - WoWo Magazine
3061
post-template-default,single,single-post,postid-3061,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

La WoWo de la semaine, Édith Lassiat, coache, auteure et conférencière internationale

Vouloir TOUT réussir est-il possible, souhaitable ? Comment ne plus subir la tyrannie du OU pour oser l’immense plaisir du ET ? Comment s’affranchir de la culpabilité, de rayonner, dans un monde qui manque de perspective positive ? Pourquoi avons-nous si peur du bonheur ? Vers quoi et comment diriger ses pas, sa vie ? Ce sont les questions auxquelles Édith Lassiat, coache, auteure et conférencière internationale, y apporte si bien des réponses lors de ses interventions.

Édith Lassiat, dit souvent qu’elle a 120 ans. Descendante d’une lignée d’amoureuse et de guerrières féminines, elle souhaite transmettre à toutes les clés d’un bonheur et d’une réussite durable. Une de ses clés du bonheur est d’ailleurs son mariage qui dure depuis 33 ans.

Femme passionnée, profondément artiste, connectée et curieuse de tout ce qui constitue l’humain, Édith n’en a pas fini de découvrir le monde qui l’entoure, New York, Amérique du Sud, Japon, Afrique du Sud, elle est aussi une grande voyageuse. Elle possède également une sensibilité particulière pour le monde du handicap, son filleul autiste lui a montré l’infinie richesse qui se cache derrière la différence.

Un parcours international depuis 40 ans. « Passion, audace et Leadership »

Édith trouve ses marques dans des univers totalement différents, elle a embrassé une carrière dans le marketing de luxe pendant 20 ans. Elle s’est ensuite lancée dans une vie d’artiste qui l’a conduite à exposer ses œuvres aux USA et dans plusieurs pays d’Europe. Une troisième vie s’est offerte à elle, celle d’auteure durant laquelle elle a été éditée à plusieurs reprises en France et au Québec. Elle a également reçu des prix du public et a été nominée par la Fondation Moffart comme critique d’art sur le Net.

Mais ce n’est pas tout, durant 30 ans, elle a pratiqué la profession de thérapeute et de coache.

« Créer, animer, motiver, transmettre, ouvrir de nouveaux chemins de pensée, et de nouvelles perceptions des infinies ressources en chacun. Voilà ce qui m’anime et me passionne ! »

Sans conteste, Édith vit plusieurs vies en une. À la fois coache, auteure et conférencière internationale, elle veut accompagner les femmes au cœur de leur Être et de leur Puissance Intérieure. Elle est aussi mentore de femmes d’influence, créatrice de Happy-Life-Lab, des programmes en lignes autour de la Puissance Féminine, l’amour, la sexualité et la confiance en soi et fondatrice de l’« Université du SOI », on y trouve des experts engagés dans le Leadership au Féminin. Depuis 4 ans, plus de 15.000 femmes la suivent dans cette aventure.

Elle organise également des Masterminds Puissance Féminine pour les femmes d’affaires désireuses de booster leur pleine puissance dans leur vie professionnelle et personnelle.

Et enfin, elle est aussi chargée du programme monde de « Women Empowerment » pour les rectrices et doyennes d’Université Catholique.

Elle vit de sa passion

Femme à succès qui vit de son activité, Édith s’est investie pendant 1 an auprès des meilleurs pour pouvoir vivre confortablement. Elle s’est familiarisée avec les codes, les techniques du web, elle a développé ses premiers programmes et partenariats. Elle a ensuite participé aux événements du métier et s’est rendue visible, en France et à l’international. En combinant ses trois talents, le marketing, la créativité particulière de l’artiste et la connaissance de l’âme humaine, elle a su fortifier une activité qui lui ressemble, qui respecte ses valeurs et son rêve de contribuer à la réussite au Féminin.

Toujours plus motivée et inspirée

Il est essentiel selon Édith d’intégrer les valeurs féminines et la générosité dans le monde des affaires, de changer le regard sur le pouvoir et la réussite.

« Le monde change à toute vitesse et les femmes dont j’admire la conscience de contribution et de générosité sont nécessaires à ce virage. »

Édith a décidé de vivre de ses talents et de les partager. Soixante ans n’est pas un âge pour elle de prendre sa retraite, elle préfère plutôt vivre de sa passion et aider à grandir en contribuant à un monde meilleur. Le Leadership au féminin et l’épanouissement à 360 ° sont ses sujets préférés et font partie de son expertise.

Son inspiration, elle la tire de toutes ces femmes qu’elle a accompagnée et qui ont réussi personnellement et professionnellement, du regard de son mari et de ses enfants, de ses modèles féminins et masculins dont sa mère de 92 ans, une femme forte qui a repris le piano, la peinture et la chorale à 85 ans. Mais aussi des femmes puissamment inspirantes, qui ont changé le monde comme Michèle Obama et Claudie Haigneré.

Édith est une femme qui se donne corps et âme à la transmission, et ce avec passion et joie.

« Et surtout de savourer chaque jour la sensation délicieuse de vivre et exprimer mes vrais talents et mes dons. D’être à MA place dans MA vraie vie ! »

Les principales barrières à l’entrepreneuriat féminin et les solutions ?

Seulement 25 femmes à la tête des 500 premières entreprises mondiales, 30 % de femmes seulement entreprennent et 7 % lèvent des fonds pour leurs projets.

Pour quelles raisons ? Vie multipiste, les femmes doivent concilier la vie professionnelle, la vie de famille et l’amour. Elles ont tendance à développer le syndrome de l’imposteur, qui consiste pour un individu à attribuer le mérite de toutes ses réussites à la chance, au hasard ou encore au malentendu. Souvent présente chez les femmes, la cause est en général due à une mauvaise estime de soi.

Les barrières peuvent aussi provenir de certains milieux, la solidarité masculine empêche parfois les femmes à s’intégrer. Il y a aussi le plafond de verre qui entrave les femmes à progresser dans une entreprise au-delà d’un certain niveau, que ce soit par rapport à l’argent ou aux promotions. D’autres freins à dépasser sont la peur de visibilité, le manque de soutien de leur entourage et de rôles modèles féminins.

Pour braver ces obstacles, Édith pense qu’il est d’abord essentiel que les femmes reprennent le pouvoir de leur vie en développant leur confiance en elle. Elles doivent aussi se former, s’entourer et développer les réseaux féminins et influents. Les femmes doivent elles-mêmes s’autoriser à rayonner, à ne plus craindre d’être visibles et influentes. Elles doivent avancer et croire en elles.

Mais le plus important c’est aussi de bien définir leurs propres valeurs, cela les pousse à avancer et à changer positivement leur vision d’elles-mêmes et du monde.

Avoir des doutes, ça arrive, le tout c’est de les surmonter

Elle avait 28 ans lorsqu’elle débute sa carrière chez Cartier afin de superviser les filiales du groupe. Comme la plupart des jeunes, le doute s’était installé, car elle ne connaissait pas les codes du luxe. C’est en se faisant confiance, en observant, en s’entourant de personnes clés de l’entreprise et en se rendant utile qu’elle a su créer des liens pour construire un réseau solide sur lequel elle pouvait s’appuyer.

Aujourd’hui encore, elle doit souvent faire face à des doutes, mais pour Édith, l’absence de doute est une illusion. Le doute est un moteur qui nous pousse à aller plus loin vers notre réalisation personnelle.

Les facteurs clés de la réussite.

Ses huit conseils à retenir pour atteindre le succès :

  1. Décider et croire que c’est possible.
  2. Ne jamais lâcher et comprendre que les échecs n’existent pas, ce sont des enseignements.
  3. Apprendre toujours apprendre, s’enrichir, se développer.
  4. S’entourer des meilleurs et de personne qui partagent nos plus belles valeurs. Et avoir un entourage familial positif te soutenant en l’emmenant avec soi vers des rêves et visions communes.
  5. Méditer et se connecter à soi, revenir à soi encore et encore.
  6. Se connaître et s’aimer.
  7. Ne pas se tromper de voie, choisir celle où nous nous épanouirons le plus naturellement.
  8. Être en paix avec ses peurs et son histoire, savoir que notre passé ne nous définit pas, mais peut devenir un merveilleux tremplin, quel qu’il soit, si on le décide.

L’une des clés de sa réussite est justement le soutien de son entourage, de son mari et de ses enfants. Elle a la chance de pouvoir compter sur son mari qui gère l’entreprise et qui supervise l’équipe administrative.

Retrouvez Édith le 15 juin  à l’événement WoWo « Women Entrepreneurship » au Thon Hotel. Plusieurs figures féminines seront présentes pour vous présenter leur parcours professionnel.

!! L’événement est reporté au 12 septembre 2019 !!

Références utiles

Références d’auteure :

  • « A table » (Coécrit avec Dr Régis Grosdidier) chez Delville Santé – élu meilleur livre de l’année par Le Quotidien du Médecin
  • Prix du public chez Éditions du Bord du Lot (3 prix – 3 nouvelles)
  • Nominée parmi les 3 meilleurs critiques d’art contemporains sur le net par la Fondation Moffaert (70 chroniques internationales).
  • Divers ouvrages collectifs sur l’argent au féminin, le leadership des femmes.

 

D’autres articles sur notre magazine online

 

Letizia G.
web@wowocommunity.com
No Comments

Post A Comment