Ecrire un livre ? Comment passer du rêve à la réalité ? - WoWo Magazine
1756
post-template-default,single,single-post,postid-1756,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Ecrire un livre ? Comment passer du rêve à la réalité ?

75 % des Wowo’s désirent écrire un livre, car elles le voient comme une expérience enrichissante tant sur le plan professionnel que personnel. Cependant, il est souvent difficile de passer à l’action, d’obtenir des retours constructifs et de trouver un soutien dans cette démarche. Notre Wowo, Laurence Ortegat, auteure de « C’est moi qui l’ai écrit ! », est coach d’auteurs et accompagne les femmes dans la rédaction et la publication de leurs livres.

Écrire son livre ? Un projet porteur de sens !

D’après Laurence, écrire un livre est très enrichissant pour l’auteur. En effet, dans un premier temps, d’un point de vue professionnel, publier un livre permet de réfléchir en profondeur à son business : « Travailler sur mon propre livre m’a permis de structurer ma méthode et de développer de nouveaux services. » Publier un livre permet aussi d’acquérir une certaine visibilité et crédibilité, peu importe le stade de développement de son activité.

En plus d’être un bon outil pour se mettre en avant, il permet, sur le plan personnel, de booster sa confiance en soi. Il y a aussi le fait de transmettre ses histoires, son expérience, sa passion et cela n’a aucun prix, autant pour l’auteur que pour le lecteur !

« Écrire un livre, cela t’oblige à mettre sur papier les choses que tu connais. À la longue, nous avons tendance à oublier notre propre expertise. Quand tu dois expliquer et transmettre aux autres, tu te rends compte de toutes ces compétences que tu as acquises au fil du temps. »

Les femmes voient souvent ce qui ne va pas. Elles sont très lucides sur leurs faiblesses, mais ne s’attardent pas sur leurs qualités. Il est important que chacune puisse se rendre compte de sa valeur, observer à quel point elle a beaucoup de choses à transmettre. Le coach est là pour ça !

Crédit photo : Shutterstock

Roman, biographie ou « how to » books ? Quel est votre choix ?

Laurence est passionnée depuis toujours d’écriture, même si elle avoue que c’est une discipline artistique qui génère aussi de la frustration par moments :

« Nous ne recevons que très peu de retours sur ce que l’on fait. Quand tu es peintre ou sculpteur, par exemple, c’est plus facile d’exposer tes œuvres. Tu peux donc recevoir des avis et critiques de personnes extérieures. »

Il y a six ans, elle décide donc, avec d’autres animateurs d’ateliers d’écriture, de créer une ASBL, « CLéA – Compagnie de Lecteurs et d’Auteurs », qui a pour but de proposer aux auteurs une relecture de leur manuscrit par des bénévoles. Trois ans plus tard, elle développe son coaching d’auteurs en activité complémentaire. Elle fait ensuite le grand saut en septembre et décide de se concentrer exclusivement sur son activité d’accompagnement d’auteurs. Puis, elle propose, en réalité, un réel coaching tout au long des différentes étapes du processus, à savoir l’écriture, la publication et la promotion du livre. Finalement, elle s’adresse autant aux personnes voulant publier un roman littéraire ou une biographie qu’aux futurs auteurs d’un livre professionnel ou de développement personnel.

C’est moi qui l’ai écrit !

Dans quelques jours, sortira le livre de Laurence : « C’est moi qui l’ai écrit, la méthode pour écrire, publier et faire parler de votre livre ». Il a été développé dans l’optique de proposer des conseils et une certaine méthodologie aux personnes désirant se lancer dans cette aventure. La méthode qui y est proposée est basée sur les « 6 R » :

  • Rêve : il faut se concentrer sur la raison pour laquelle on veut écrire un livre.
  • Rédaction : l’écriture proprement dite
  • Relecture : s’assurer que le livre produise les effets escomptés
  • Retravail : finaliser et corriger le texte
  • Réalisation : trouver un éditeur ou imprimer son livre par soi-même
  • Réseaux : tout ce qui a trait à la promotion du livre

« Un livre c’est comme un voyage, cela se prépare, s’organise et finalement, il faut se lancer. » Elle insiste également sur le fait que tout le monde peut écrire un livre, même si tout le monde ne peut pas devenir écrivain.

 

Livre Laurence Ortegat

Oser se lancer !

S’il y a un conseil que notre Wowo de la semaine veut partager au regard de son expérience personnelle de l’entrepreneuriat, c’est d’oser se lancer et d’oser vaincre sa peur. Nous ne sommes jamais prêtes, mais il faut, à un moment donné, prendre la décision de sauter le pas.

« À la base, j’ai toujours cru que je n’étais pas faite pour être indépendante. J’avais peur de l’insécurité financière liée à cette orientation. »

Après vingt années comme cheffe de projets et responsable de communication pour des entreprises internationales, elle est heureuse de son choix et souligne toute la liberté qui émane de l’entrepreneuriat.

«  Je suis libre, je choisis mes clients. Je n’ai plus de patron qui me dit ce que je dois faire et je ne dois plus faire des choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord. J’ai une liberté totale de pensée et de décision. Je dois faire des choix, mais je les fais pour moi. Ça a changé ma vie. »

Trois étapes sont clés selon elle pour s’engager dans l’entrepreneuriat : bien se préparer, oser se lancer et se faire coacher pour y arriver. Cela permet, entre autres, de fixer des objectifs réalistes et de s’assurer qu’on les atteint.

Crédit photo : Mickael GUSTAVE DIT DUFLO / Madizy management

Laurence donnera une conférence le 13 mars à Bruxelles pour présenter son livre. Elle propose également quatre ateliers pratiques entre avril et mai à Louvain-la-Neuve.

Inscriptions ici

Pour plus d’informations : http://www.laurenceortegat.com

WoWo Community
hello@programmehero.com

Le réseau des femmes porteuses de projets !

No Comments

Post A Comment