La WoWo de la semaine : Cécile Maïchak, coache, autrice et entrepreneure - WoWo Magazine
3000
post-template-default,single,single-post,postid-3000,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

La WoWo de la semaine : Cécile Maïchak, coache, autrice et entrepreneure

Cécile Maïchak est une femme active et engagée. Son parcours marque son engagement sans faille pour l’évolution de la femme dans notre société. Fondatrice de l’ ASBL « Adelphité », elle est actuellement coache professionnelle pour les femmes qui désirent développer ou réorienter leur activité professionnelle. Elle accompagne aussi les entreprises dans leur démarche inclusive. C’est d’ailleurs elle qui a mis à jour au format Inclusive tous les textes de notre magazine d’avril WonderFul Women ! Féministe affirmée, Cécile crée aussi des supports qui mettent en avant l’égalité des femmes et des hommes dans leur droit à se développer pleinement. C’est dans cette optique qu’elle est devenue autrice avec le livre « Les femmes se rêv’elles », sorti en mars de cette année, et de la BD « La Bande de Bricoleuse » qui est en levée de fond sur WowoFunding

 

Un parcours professionnel varié, une cause féministe qui lui tient à coeur.

Spécialiste de l’enfance, psychopédagogue de formation et auparavant éducatrice, elle a aussi construit sa carrière en tant qu’experte en gestion de projets pendant 13 ans. L’enfance et l’éducation ont longtemps été présentes dans son parcours professionnel, mais après avoir travaillé dans des domaines variés elle s’est tournée vers le coaching et la cause féminine.

« J’ai décidé que la cause féminine serait ma voie. Il y a encore tellement de choses à faire, tant de barrières à démonter et de croyances à faire tomber pour que les femmes soient enfin libres d’être elles-mêmes ! »

Pour Cécile, l’état d’esprit des femmes est une barrière qu’elles se mettent à elles-mêmes et qui les empêche de s’épanouir. Certaines sont dérangées par le féminisme, et ont encore des croyances ancestrales bien ancrées en elles telles que « Il ne faut pas exagérer, on n’est pas si mal ; ton mari et tes enfants ont besoin de toi à la maison. » Lorsqu’une femme cherche à lancer son entreprise, elle ne rencontre pas l’aide et le soutien dont elle a besoin, c’est dommage, car entre femmes il est important d’être solidaire.

Soutenir les femmes de manière indirecte, mais efficace

Une des bonnes choses à faire selon elle est,  par exemple lors du vote national, de donner sa préférence aux femmes du parti de son choix.
Engager des entrepreneures est aussi bénéfique (ndlr : seulement 1 entrepreneur sur 3 est une femme !). Pour son livre, elle n’a travaillé qu’avec des femmes et en garde un excellent souvenir.
Donner des exemples féminins à ses enfants est aussi important. Il y a des « role models » féminins auxquels les enfants peuvent s’identifier dans tous les domaines, il suffit de chercher pour les trouver !

Des conseils prodigués pour des femmes inspirantes

Dans son livre « Les femmes se rêv’elles » dédié aux enfants, Cécile a consulté 12 femmes inspirantes et a récolté leurs témoignages. Pour chaque portrait, un récit d’aventures imaginaire illustré. Elle retient de nombreux bons conseils de ces rencontres qui peuvent s’appliquer à chaque femme voulant lancer leur entreprise. En voici quelques-uns :

  1. Suivre sa passion : c’est ce qui permet de passer à travers tout, de continuer, de garder sa motivation ;
  2. S’entourer : on ne peut pas tout faire, s’il y a des compétences que nous n’avons pas, il faut aller les chercher ailleurs. Puis, dans l’entrepreneuriat, on est souvent seules et ça fait du bien de trouver du réconfort parfois ;
  3. Bien se connaître : connaître ses forces et ses faiblesses, ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas. Ça aide pour développer son activité à son image et ne pas être déstabilisé en cas de difficulté.

Cécile Maïchak coache autrice feministe

Cécile Maïchak est une des porteuses de projet de notre plateforme de Crowndfunding WowoFunding. Elle désire lancer une nouvelle bande dessinée destinée à initier les filles au bricolage. Pour cette bd, Cécile aurait besoin de 20.000€. Un projet inspirant et créatif, que nous vous invitons à soutenir et relayer. La BD « La Bande de Bricoleuse » qui est en levée de fond sur WowoFunding.  Nous tenons encore à la remercier pour sa participation à notre Magazine Wonderful Women ! <3

Et pour vous les Wowo’s, quels sont les « role models » féminins auxquels vous vous identifiez petites ? Sont-ils toujours les mêmes maintenant ?

Retrouvez notre WonderFul Women magazine en ligne  et en version papier dans toute la Wallonie et Bruxelles.

Cécile Maïchak coache autrice feministe

Tags:
Letizia G.
web@wowocommunity.com
No Comments

Post A Comment